Suivez-nous



JBA

«Le beau est toujours bizarre. … Je dis qu’il contient toujours un peu de bizarrerie, de bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente, et que c’est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement beau. C’est son immatriculation, sa caractéristique.»

Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques (1868)

Après 15 fructueuses années de collaboration au sein de [BP] Architectures et du collectif PLAN01, Jean Bocabeille a choisi en 2012 de poursuivre son chemin en créant Jean Bocabeille Architecte afin de faire évoluer son travail vers une dimension plus personnelle.

 

L’objectif est de permettre à ses intuitions de se déployer librement, au fil de ces rencontres plurielles – avec un site, une ville, une histoire, des personnes, une question – que sont les projets d’architecture afin de définir, de cerner au plus prés une identité architecturale avec son propre vocabulaire et sa syntaxe singulière.

 

Aujourd’hui ses intuitions restent nourries par une « culture du regard » qui s’est développée autour de son goût pour la figure, la silhouette, la stature, la matérialité – toutes choses qui permettent d’apporter un supplément poétique et symbolique à l’architecture. Mais elles se déploient avec stratégie : évaluer les forces en présence, cibler les enjeux, trouver l’angle de réflexion permettant d’embrasser les paramètres du projet, en livrer une vision cohérente, efficace et évocatrice. Eviter, autant que faire se peut, de tomber dans les écueils de la banalisation du projet, de la normalisation de la pensée.

 

La forme découle toujours de la démarche constructive, du procédé constructif. Quant à la démarche, elle prend son inspiration dans l’ambiguïté, le détournement et la surprise.

 

Ne voir dans ce mode opératoire aucune série, seulement des tropismes : l’exigeante prise en compte du site, l’acharnement à faire « plus qu’un bâtiment », à se servir de l’architecture comme levier pour modeler la scène urbaine et faire souffler une brise d’anticonformisme.

 

Au final, on peut dire des projets de JBA qu’ils sont expressifs, voire narratifs : les façades en métal évoquent la pierre de Paris, les bardages en clins d’aluminium détournent l’idée du bois, la rotonde parisienne se travestit façon 21e siècle, un toit posé au sol devient un bâtiment, tandis qu’un village nordique peut s’épanouir à l’ombre d’une cité HLM.

 

Parallèlement à un travail architectural assumé, JBA saisit chaque occasion pour traiter d’un sujet qui dépasse le programme. Une forme d’opportunisme circonstancié qui se manifeste par exemple dans la mise en place de lieux partagés pour de nouveaux usages collectifs dans le logements social (Logements à Pontoise), l’intégration de matériaux de réemploi dans la construction neuve (Crèche Justice, Paris 20°), le choix d’une structure légère en bois pour l’extension d’un bâtiment de bureaux transformé en logements (Logements rue Boissonnade, Paris 14°).

 

Aujourd’hui, outre les projets précités, JBA travaille sur un projet de 171 logements mixtes à très bas couts à Mantes La Jolie, trois opérations de logements en accession à Nanterre, Neuilly Sur Marne et Aubervilliers, une opération de logements en accession sociale à Epinay Sur Seine et s’apprête à livrer deux résidences étudiants de 150 chambres chacune à Aubervilliers dans le courant de l’année 2017.

 

 

 

En ce sens, Jean Bocabeille Architecte, est une structure contemporaine, adaptée à son époque et très consciente des enjeux actuels.

 

Naturellement.

 

 

Jean Bocabeille

 



Top