Suivez-nous





PROCÉDÉ CINÉTIQUE

 

#26 juin 2018

 

La réflexion portée autour des questions liées au cimetière de demain, à la mémoire et aux lieux permettant l’expression d’une célébration civile, n’est pas nouvelle pour nous. Confrontés à l’essor de la crémation en France, il apparaît nécessaire de réaliser des lieux dédiés à cette pratique nouvelle.

 

Pensant le crématorium de Toulouse comme un objet laïc, complexe, contemporain, qui touche au spirituel, nous avons élaboré ce projet, que nous aimons particulièrement et que vous pouvez découvrir en regardant cette vidéo.

 

L’architecture du crématorium est intimement liée au paysage ; le bâtiment propose des limites floues entre l’intérieur et l’extérieur, intégrant et cadrant, tout à la fois, le paysage et le ciel. Notre approche est, alors sensorielle ; le public du crématorium est invité à se mouvoir et se repérer dans l’espace en écoutant naturellement ses sensations, comme il le ferait dans un espace naturel : forêt, campagne ou paysage …

 

Bâtiment sans façade principale, notre projet s’organise autour d’un point central autour duquel rayonne les espaces destinés au public. Il se présente comme une succession de seuils, matérialisés par des matières formant peaux périmétriques assurant une transition progressive du massif vers le transparent, du rugueux vers le doux, du matériel vers l’immatériel. Seuils que le visiteur franchit successivement pour accéder aux espaces de rencontre avec le défunt. Le plan s’organise, alors, comme une fleur dont le cœur serait les espaces dédiés au défunt et les pétales, les espaces dédiés au public.

 

Le visiteur découvre le crématorium qui se présente comme une ondulation faite de lignes blanches verticales, dégageant des percées visuelles et des transparences dans un procédé cinétique. Une bande constante, fluide, sans émergence, formant des plis et des replis, émergeant d’une épaisseur végétale faite d’arbres, d’arbustes accueillant celle-ci en fonction de ses ondulations.

 

Pour en découvrir davantage sur ce projet, c’est par ici.

 

Vidéo réalisé par Felipe Carrara.

 



« Retour à la liste
Top