Suivez-nous





Îles flottantes

 

 

 

 

Faire rebattre le cœur d’une station

 

 

Créer un nouveau cœur de station de qualité, situé entre le secteur ancien, très dynamique du fait d’un tissu commerçant dense et actif, et la pointe de la presqu’île ou l’activité thermale génère une forte activité, c’est imaginer le Balaruc les Bains de demain.

 

Le secteur du cœur de station de Balaruc les Bains se situe au centre de la presqu’île, entre le quartier ancien et le secteur de la pointe, urbanisée dans les années 70. Il est essentiellement constitué d’espaces publics : rues, places, parkings, espaces verts. Depuis la démolition récente des anciens Thermes ATHENA, un aménagement provisoire a été réalisé comprenant parking, jeux de boules et quelques espaces verts. Bordé par des bâtiments publics (écoles primaire et maternelle), des résidences privées, ainsi que des immeubles, rue Maurice Clavel. L’enjeu pour cette zone urbaine est aujourd’hui de recréer un véritable bassin de vie, à l’activité pérenne tout au long de l’année.

 

 

 

 

01-schema-echelle-territoriale

 

 

 

 

 

Lieu :Balaruc-les-Bains, cœur de station (34)

Programme : Requalification urbaine + construction de 180 logements et locaux d’activités

 (100 logements en accession, 80 logements sociaux)

Maître d’Ouvrage : Angelotti Groupe Immobilier

Surface : logements : 12 545 m2 de SHAB – Locaux d’activités : 1 462 m2 SU

Coût des travaux : 23 M€ HT

Calendrier : Concours décembre 2016 – Dépôt du PC courant 2018

Maîtrise d’oeuvre : JEAN BOCABEILLE ARCHITECTE, urbanisme et conception /

  SCP CLAIR et ARCHITECTURE SIGNAL, conception associée / LAURE PLANCHAIS, paysagisme /

  SOFID, vrd / DEXO, fluides et thermique / VERDIER, ingénierie structure / EGIS, fluides urbains /

  ING méditerranée, maîtrise d’œuvre d’exécution

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Apaiser et Moderniser

 

 

Véritable projet de requalification urbaine, il prévoit la construction de 180 logements et de locaux professionnels qui accueilleront des professions libérales, en lien avec l’activité thermale de la station. La ville de Balaruc les Bains envisage ainsi la définition d’un nouveau plan de circulation au cœur de cette zone, avec l’installation de nouveaux équipements tels qu’une mairie, un bureau de Poste, un boulodrome, des espaces publics de qualité dans leur traitement minéral, dans celui des espaces verts, de la mise en lumière, ou encore dans le choix du mobilier urbain.

 

 

 

Circulation douce et espaces publics

 

 

La greffe de ce programme immobilier repose sur la réalisation d’un socle de parkings en silo à R-3, permettant de restituer un maximum d’espaces libres aux Balarucois et assurant des percés paysagères entre le parc Charles de Gaulle et le Parc Sévigné/square Bordes. Ainsi, le lien piéton-vélo permet d’assurer la continuité entre les rues commerçantes et l’établissement Thermal.
 L’espace ainsi créé, permettra l’organisation d’évènements festifs et deviendra un lieu de rencontre autour de la mairie, des écoles et de la médiathèque. La future Mairie deviendra le cœur de la cité, entourée par deux poumons verts : le square des Bordes et le Parc Charles de Gaulle.

 

 

 

 

 

 

 

Déplacer le centre de gravité

 

 

Le parking public-privé, de 200 places est accessible depuis les deux voies qui bordent le cœur de station, l’Avenue des Thermes au Sud et la rue Maurice Clavel au Nord, ce qui permet de capter une partie du flux automobile et de délester la pointe de la presqu’ile. Le Cœur de Station devient un espace public en « zone de rencontre » ou zone 20, soit un espace de voirie partagée en circulation douce pour les riverains et les passants.

 

 

 

 

Libérer le nouveau centre des voitures

 

 

Aujourd’hui, les exemples montrent qu’il faut sortir la voiture des centres urbains. Nous avons donc pris le parti de construire un socle de parking de 377 places (publiques et celles prévues pour les logements). Cette programmation permet de ne pas dénaturer le site et de préserve les liaisons de jonctions si importantes pour créer le cœur de ville et ne pas saturer les espaces publics de parkings.

 

 

 

 

amenagement-urbain-06_final

 

 

 

Le projet architectural

 

 

De ce socle avec des transparences et des cheminements doux, émergent trois plots articulés autour d’un patio.
 Nos études se sont portées sur cette organisation afin de créer un cœur vert au centre de chaque îlot, et permettre la réalisation d’appartements traversants avec une ventilation naturelle en été, tout en créant un nouveau lieu de rencontre plus convivial qu’un simple couloir.

 

Nous avons envisagé deux plots à vocation sociale à R+4, et un plot pour l’accession à R+9. En RDC des Bâtiments, nous trouverons un ensemble de locaux à vocation professionnelle d’environ 1 400 m2 correspondant à des services (bureau de Poste, banques…) et professions médicales. En façade des immeubles, nous trouverons de larges terrasses avec des résilles permettant une gestion de l’ombre et des jardins d’hiver, tout en masquant l’éventuel stockage d’encombrants sur les terrasses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



« Retour à la liste
Top